L’amour sous algorithme : Entrevue avec la journaliste Judith Duportail

Tinder, une application qui favorise la domination de l’homme?

Notre journaliste francaise Judith Duportail voulait savoir De quelle fai§on fonctionne l’application de rencontre Tinder. Elle a decouvert que l’algorithme qui regit des jumelages ne favorise en rien l’egalite entre des hommes et ces dames, bien au contraire.

C’est a la suite d’une rupture amoureuse que Judith Duportail s’est inscrite sur Tinder faux profil datehookup. Au depart, l’experience est reellement positive : Je n’ai jamais trop confiance en moi, ainsi, tout d’un coup, je recois plein de messages de mecs, des matchs, il y en a plein qui veulent aller boire votre verre avec moi et ca balaye limite l’ensemble de faire mes complexes, comme par magie.

Mais en parcourant un texte, i§a a appris, avec hasard, que l’application fonctionne grace a un algorithme qui attribue une cote a chaque utilisateur d’apres leur niveau de desirabilite. L’application jumele ensuite les individus qui ont la aussi cote.

Cette facon de faire lui a rappele un mauvais souvenir de son adolescence, ou un garcon de sa classe avait decide d’attribuer une note a toutes les filles. J’ai l’impression que cette dure loi d’la cour de recre n’a jamais change, que c’est integre a notre portable et que ca a des consequences sur qui on a le droit de rencontrer , affirme Judith Duportail.

Elle a donc voulu en savoir plus sur les criteres qui permettent d’etablir la cote de desiderabilite d’un utilisateur dans Tinder. Neanmoins, l’application protege jalousement le secret autour de son algorithme.

Grace a des activistes et a des pirates informatiques, la journaliste a reussi a en apprendre plus sur le fonctionnement de Tinder. Elle a en particulier decouvert que de hautes etudes et un salaire eleve augmentent la cote de desiderabilite d’un homme, mais que ces memes criteres font au contraire baisser la cote d’une femme. Autrement dit, Tinder juge qu’un homme eduque et ayant un delicieux salaire est plus susceptible de plaire, mais qu’une femme ayant le meme niveau d’etudes et le meme salaire est, au contraire, moins desirable.

« Tout le systeme qui est decrit au brevet de Tinder sert un systeme de classement ou l’homme a le dessus via la femme : soit y va etre plus riche, soit y va etre plus eduque, soit y va etre plus vieux. »

— Une citation de Judith Duportail, journaliste

Elle regroupe que Tinder tienne a preserver le secret commercial de son algorithme, mais i§a compare l’application a l’entreprise Coca-Cola, dont nos recettes de boissons gazeuses ne semblent pas divulguees, mais qui doit quand meme fournir de l’information nutritive concernant ses services. Pourquoi, sur les applications de dating, personne ne va verifier que leurs algorithmes respectent l’egalite entre les hommes et ces dames, respectent notre dignite? requi?te la journaliste. Pourquoi est-ce qu’on un laisse carte blanche pour faire exactement tout ce qu’ils veulent?

Selon Judith Duportail, Tinder a publie un billet de blogue pour preciser qu’elle n’utilise plus la cote de desirabilite. Neanmoins, la journaliste reproche a l’application de ne pas preciser via quoi elle base maintenant nos jumelages entre utilisateurs.

Une application qui rend dependant

L’experience rejouissant du depart se transforme vite en deplaisir Afin de Judith Duportail. De l’homme trop insistant au rendez-vous decevant, la journaliste vit quantite de desappointements sur l’application. Pourtant, elle ne va s’empecher d’y retourner constamment, en quete de l’euphorie qu’elle a connue au depart.

C’est cela a fait produire a Judith Duportail que le veritable but de Tinder n’etait aucune trouver un mari a ses utilisateurs, mais plutot de les faire repasser dans sa plateforme. Les sociologues disent que de plus en plus couples vont se rencontrer concernant ces applications de dating et que, collectivement, on est un peu occupe a leur confier la responsabilite de nous tomber sur votre partenaire, aussi que la derniere chose qu’ils ont le desir de faire, c’est de nous tomber sur un mari , souligne-t-elle.

Si elle ne conseille pas necessairement aux gens de se tenir loin de Tinder, elle leur recommande toutefois d’etre prudents. Je pense qu’on pourra tomber amoureux sur Tinder, mais les individus y vont a leurs dangers et perils , dit-elle.